SOS Alcool, qui est au bout du fil ?

Publié le par Yann

 

 

Très chers amis névrosés du becs et autres palmipèdes dérangés,

 

Vous connaisiez déjà le principe du suppositoire à l'eucaliptus qui une fois inséré delicatement dans votre sacro-saint rectum, par un procédé des plus abscons, vous dégageait la gorge et bien ce principe une fois détourné permet aujourd'hui à la jeunesse Outre Atlantique de s'adonner à des orgies ethylliques.

 

Car oui, une certaine jeunesse américaine débauchée n'a rien trouvé de mieux que se coller dans l'oignon des tampons hygiéniques imbibés de vodka afin d'augmenter les effets de l'alcool !

 

 


Non seulement ça doit piquer les yeux (je vous rappelle que le canal lacrymal est directement relié à l'anus) mais qu'est ce que ces huluberlus aux idées derangées doivent avoir l'air con à l'apéro tous le cul à l'air avec leur bouteille de vodka et leur boite de tampons ?

 

Du coup l'expression boire cul sec perd toute sa signification !

 

Mais ce qui m'inquiète le plus si cette douteuse pratique venait à se propager ... comment la maréchaussée va-t'elle s'y prendre pour faire souffler dans la ballon ????


 


Publié dans en vrac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article